14/11/2007

Belgique

La qualité de la vie à quel prix ?

En 1909 : le travail de nuit pour les employées est interdit. En 2007 : une de nos camarades postière enceinte de 5 mois doit arrêter son travail…uniquement de nuit.

Une autre nous raconte : « j’ai dû arrêter de travailler, j’étais seule avec deux enfants, je travaillais (au boulot et chez moi) de 5 h à 22 h. J’ai dû faire le choix d’arrêter mon boulot pour m’occuper essentiellement des enfants. Travailler à temps plein avec des enfants :c’est intenable ! »

Une autre Marianne nous dit : « les enfants veulent avoir des activités extra scolaires : je cours tout le temps de mon boulot à les conduire et les rechercher ici et là. Je suis si fatiguée que les enfants en paient les conséquences. Quand ils étaient petits, je ne trouvais pas de crèches ouvertes selon mes horaires de mon boulot. Les grands parents doivent relayer, mais à quel prix ? On nous demande aussi d’être recyclables à merci, si nous perdons notre emploi, nous passons de formation en formation : nous devons être hyper formée et totalement polyvalente et de plus nous portons notre famille sur le dos car nous sommes souvent seules à les élever. Nous devons aller vite, de plus en plus vite, nous vivons une course après le temps. Le stress nous rejoint, nous tombons malades et l’on se retrouve surmédicalisées. »

Les industries pharmaceutiques font des bénéfices énormes sur le dos des travailleurs et essentiellement des femmes. Nous sommes confrontées à des conditions de vie de plus en plus difficiles, à l’exclusion sociale et la pauvreté.

C’est pourquoi une de nos revendications principales consiste à repenser la réduction du temps de travail : « Non au service des entreprises mais oui au service des gens. » L’autonomie des femmes et des gens en général passe par la libération de temps pour elles-mêmes, pour tous, pour nos enfants.

Les Mariannes (mouvement de femmes du PTB), Liège.

dans SOLIDAIRE du 14/11/2007

12:03 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.