16/11/2007

La police à Laeken: patrouille ordinaire ?

Cet après-midi, à Laeken, 6 policiers, dont une femme, ont contrôlé mon petit frère sur son scooter. Il avait une jambe qui flottait en-dehors du scooter. La camionnette a ralenti à hauteur de mon frère lui demandant de remettre sa jambe correctement, ce qu’il a fait de suite. Puis mon frère a entendu un policier dire « et si on le contrôlait ». A ce moment-là, mon petit frère s’est souvenu que les papiers de la moto et sa carte d’identité étaient à la maison. Il a pris peur et a accéléré. Les policiers l’ont rattrapé, persuadés qu’il avait des choses à cacher. Là, ils ont utilisé leur force, à six qu’ils étaient sur lui, et ils l’ont roué de coups tout en l’insultant. Puis ils l’ont embarqué dans leur camionnette et l’ont humilié en se moquant de lui. Des témoins (ancien professeur dans l’école de mon frère, voisins,…) ont vu la scène et ont prévenu mes parent. Les témoins affirment que six policiers ont utilisé la force physique contre un jeune de 16 ans à terre. Un jeune dont le casier judiciaire est vierge! Mon frère dit « J’ai eu peur de m’arrêter sachant que je n’avais pas mes papiers sur moi. Car je sais, par d’autres jeunes du quartier, ce qui risquait de m’arriver. Maintenant je ne verrai plus jamais la police de la même manière ! » Ma mère et ma soeur ont porté les papiers d’identité et de la moto au commissariat pour prouver que tout était en ordre. Mon frère a pu quitter le commissariat avec sa moto à la main, ses vêtements en lambeaux et son visage tuméfié, plus les bleus sur son corps. Merci la police !

Lakhnigue Loubna, sur www.solidaire.org

dans Solidaire du 09/05/2007

13:52 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.