30/11/2007

Grosse colère à Tcharlerwe ...

Au secours Titine1 !

Suis Zen colère!

Suis la riquette di tcharlerwè, une comme titine, toute ordinaire, mais zelle elle boute au ministère. Oui, mon cher!

Elle boutte, elle bosse, toute l’année, pour des clopy, des cloppinnettes…

Pouvoir d’achat au raz del buze…elle en peut plus des piques de prix, d’la vie trop chère et du salaire qui stagne du bas.

Elle en dort plus, elle en vit plus, elle en cauchemarde, elle est colère.

Elle a deux djône à élever, un ptit loyer, une tite auto, elle est A1 comme

Titine…

Une nana comme les zautres qui n’en na marre d’clouer s’grande gueule.

Une tite nana genre Titine qui bosse qui boute qui peine qui trime pour des clopy, des clopinnettes.

Voudrais l’gueuler sur tous les postes, sur tous les toits di tcharlerwè, tous les médias, toutes les gazettes…CA SUFFIT!

L’Europe se réveille tout doucettement et la Belgique dort encore!

Riquette propose très zhumblement une révolte toute en douceur.

Riquette, Titine, vec plein d’humi, d’humilité propose aux Belges de Belle Gique, de sortir dans sa rue, oui, sa rue à lui, à elle, pas za bruxelles, le 29 novembre à 10 heures pour dire son marre!!! Aux prix qui flambent.

Le pain, le vin et l’boursin…L’essence, l’mazout, l’lumière, l’chauffadge

Et qwè quot!!!!Mais wèsqu’on va? Mais quand qu’on sort din l'rue?

Titine c’est toi, c’est lui, c’est moi, el pensionné, l’lindépendant, l’fonctionnaire, l’chômeu, l’clodo du coin, …

Tous les ménages sont concernés et rien ne transpire de ce mal, de ce mal de ce profond malaise qui grouille qui rôde mais en sourdine.

Les syndicats n’en ont que faire, les politiques sont loin de nous, de nous, des , des comme tout l’monde.

Rique en a marre, Rique colère, Rique veut exprimer sa rage.

Elle ameute qques journalis d’ici, de là, de tcharlerwè.

Pour qui ? Pouquoi ? Pour dire que MEEEEERDE, Y’en a assez, on va crever!

Merci Titine, tu m’as portée dans ma colère bouillonnante.

Merci d’me lire, merci d’m’entendre, moi m’dame toulmonde, qu’aimerait qu’on s’bouge, qu’on s’bouge les couilles pour exprimer notre colère sur la vie chère.

Riquette, www.solidaire.org du 24/11/2007

1 Fait référence à Titine à Charleroi, la nouvelle BD de Yann Lindingre (Fluide Glacial).

10:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.