30/11/2007

Facteur: Être au top à 5 heures du mat ...

Réaction à l’article « Poste : une journée de travail normale » du Solidaire du 29 mai 2007.

Je suis également facteur – distributeur. Malheureusement ma journée correspond à quelques détails prêts à la description d’une journée de boulot expliquée ici par un de mes collègues ! Où va-t-on ? Sommes-nous des robots ? Plus de vie familiale, la santé en prend un coup , mais chaque jour à 5 heures du mat’, faut qu’on soit au top pour assurer notre journée ! A notre époque, il ne nous est plus possible de rendre service aux gens, la vitesse et le rendement sont devenus une priorité ! Combien de temps tiendrons-nous le coup ? En cas de soucis, peut-on espérer du soutien ? Suis fière d’être facteur, j’adore mon job, mais là, suis un peu dépassée par les évènements. Qui vivra , verra !

Mimoi, www.solidaire.org du 27/06/2007

19:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Pub à l’école • Le compte est bon… pour la banque

Dans cette société du « tout au profit », les enfants sont de plus en plus considérés avant tout comme (futurs) consommateurs. Y compris à l’école.

Pierre Charles
24-01-2007

Certaines marques n’hésitent pas à profiter du manque criant de moyens accordés à l’enseignement pour se faufiler dans le monde de l’école. Après le secteur des céréales, du fast food, du dentifrice ou encore la distribution d’échantillons en tous genres, c’est maintenant le secteur bancaire qui pointe son nez.

 

Ainsi, la banque ING propose aux enseignants des écoles primaires un jeu intitulé « Le compte est bon ». Ils peuvent l’acquérir gratuitement sur simple demande par internet. Ce jeu est sensé se dérouler en classe et les participants (des élèves de 5e et 6e primaire) doivent apprendre à manipuler l’argent et à effectuer toutes sortes d’opérations bancaires. Le but avoué est de permettre aux enfants « de se familiariser en jouant avec le monde de l’argent, le fonctionnement de la banque et des opérations financières courantes telles que l’achat, l’emprunt, l’épargne et l’investissement ». A la fin de la formation, il est aussi prévu une visite d’agence bancaire … ING évidemment !

Pourtant, « les activités commerciales sont interdites à l’école », prévoit le Pacte scolaire de 1959. Mais les marques contournent cette interdiction en ne s’adressant pas directement aux écoles, mais aux enseignants. La tentation est évidemment grande de succomber quand on découvre un magnifique matériel pédagogique (au niveau de la forme) et que par ailleurs on manque cruellement de moyens.

L’Appel Pour une Ecole Démocratique (Aped) et Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP) dénoncent de concert cette situation. Elles rappellent que : « l’École obligatoire n’a pas pour vocation d’apprendre aux élèves à aimer l’argent, mais d’en faire de futurs citoyens cultivés, émancipés, à l’esprit critique aiguisé et porteurs de changements sociaux » et estiment que «  au contraire, cette initiative privée ne vise qu’à en faire des consommateurs disciplinés, parfaitement acquis aux valeurs du néolibéralisme ».

Le gouvernement de la Communauté Française a pourtant mis en place cet automne une commission destinée à faire respecter le Pacte scolaire en ce qui concerne l’interdiction des activités commerciales. L’Aped et RAP attendent donc une réaction de cette Commission qui semble ne pas être encore rentrée en action.

Les deux associations appellent également les instituteurs/trices à ne pas participer à ce jeu et à le faire savoir à ses promoteurs.

Pour plus d’informations consultez les sites de l’APED et du RAP : www.ecoledemocratique.org et http://antipub.net/

14:42 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les partis politiques : qui fait quoi et pourquoi ?

Avant on ne savait plus qui faisait quoi et pourquoi dans les partis politiques. Maintenant, on le sait :

Le MR, plus libéral que jamais, il souhaite que les indépendants aient les mêmes allocations familiales que les salariés, mais souvenons-nous de l’enquête publiée dans le journal La Meuse sur les déclarations fiscales de ces mêmes indépendants. En plus tout le monde sait qu’ils font du noir, à l’époque où nous vivons je ne peux leur reprocher, mais alors qu’on ne leur accorde pas les mêmes choses qu’à nous qui sommes pressés comme des citrons.

Le PS revient aux problèmes des petites gens, ça c’est drôle.Pendant de longues années au pouvoir, ils n’ont pas fait grand cas des petites gens, sauf pour privatiser à tout va, et enrichir leurs « barons » au détriment de tous.

Le C.D.H. revenons à la source, le PSC, un parti de bourgeois (donc une certaine classe sociale) bien loin de moi d’être contre les croyants, je suis moi-même un croyant non pratiquant, cela n’empêche que je n’ai pas la même opinion de la vie que beaucoup de « piliers d’église » qui se croient absous de leurs péchés en allant absorber une hostie.

Ecolo, plus vert tu meurs. Beaucoup de bonnes idées, mais en pratique très difficiles d’accès pour de nombreuses personnes allant travailler. Et si ces mêmes personnes ne savent pas appliquer leur conception, comme par exemple l’utilisation des transports en commun parce que le bus ne passe pas par là, ou que les horaires ne sont pas applicables aux leurs, on les taxe (comme s’il n’y en avait pas assez, des taxes).

Que nous reste-t-il à nous, travailleurs qui avons de plus en plus de mal à joindre les deux bouts ?

Le PTB, c’est un parti qui voudrait redistribuer la richesse de ce pays à des valeurs abordables pour tous. Un parti communiste, oui, mais de l’époque dans laquelle nous vivons avec toutes ses contraintes. Bon dieu que le slogan est vrai « les gens d’abord, pas le profit ! ».

Il viendra un temps où une petite révolution aura lieu dans ce pays, et le PTB aura alors son mot à dire, faisons que ce moment ne soit pas trop tardif.

Rendez-vous en 2009, aux élections régionales.

Alain Fauconnier, www.solidaire.org du 28/11/2007

14:35 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |