19/11/2011

BELGIQUE: Le PTB dénonce l’abandon de la taxation des fortunes p ar le formateur Di Rupo b3

Sent: Friday, November 18, 2011 10:36 PM
To:
Subject: Le PTB dénonce l’abandon de la taxation des fortunes par le formateur Elio Di Rupo (“socialiste”)
 
 
 
 
 
 

Logo PTB


Communiqué de presse
18 novembre 2011

Le PTB dénonce l’abandon de la taxation des fortunes par le formateur Di Rupo


Selon les informations filtrant des négociations parues dans la presse, le formateur Elio Di Rupo a abandonné l’idée d’un impôt sur la fortune (sa « cotisation temporaire de crise sur le grand patrimoine ») pour la remplacer par une taxation des revenus mobiliers dépassant 100 000 euros. Ce qui amène le rendement d’une telle mesure à « un niveau totalement symbolique équivalant à un abandon de la taxation des fortunes » dénonce le PTB.
 
Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB : « Les chiffres sont sans appel. Nous avons avancé, avec le PTB, le projet d’une “Taxe des millionnaires” qui rapporterait 8 milliards d’euros (voir le document du service d’études du PTB ici). La “Cotisation temporaire de crise sur le grand patrimoine” de Di Rupo devait, elle, rapporter 400 millions d’euros, soit vingt fois moins. Or selon De Standaard, la nouvelle mesure finalement retenue ne devrait finalement rapporter que 88 millions d’euros, cent fois moins que la Taxe des millionnaires du PTB. »
 
« Nous avons donc, d’un côté, des millionnaires contribuant pour 0,088 milliard au budget de l’État, alors que les pensionnés, les chômeurs, les malades, les fonctionnaires, les travailleurs du privé devront consentir à des sacrifices représentant plusieurs milliards » dénonce le porte-parole du parti de gauche.
 
« De plus, en renonçant à une taxation des patrimoines, le formateur Di Rupo renonce au cadastre des fortunes qu’elle implique. Elio Di Rupo se prive ainsi de la Rolls Royce de la lutte contre la fraude fiscale », note Raoul Hedebouw. « En effet, c’est en connaissant les patrimoines et en pouvant comparer patrimoines et revenus que l’on combat le plus efficacement l’ensemble de la fraude fiscale. Or, cette lutte figure également dans les cartons du formateur. Mais elle figure également, semble-t-il, parmi les mesures symboliques puisqu’on se prive d’une mesure essentielle. »
 
« L’abandon de l’impôt de la fortune par le formateur était écrit. Pas seulement dans les astres, mais également dans un document de notre service d’études », relève encore Raoul Hedebouw.
En effet, l’étude d’octobre 2011 intitulée « Taxer les grosses fortunes : réalisable et très rentable » (voir l'étude PTB ici) relevait l’aberration d’une mesure temporaire et limitée, telle que proposée par le formateur dans sa note de juillet.
 
On pouvait y lire : « Il est clair que la mise en place de tout un dispositif fiscal pour un prélèvement temporaire représente un surcoût assez difficilement justifiable. Le formateur ne pouvant l’ignorer, on saisit que sa proposition vise à tromper soit les adversaires d’un impôt sur la fortune (en annonçant comme temporaire une mesure qui serait définitive), soit ses partisans (en insérant une proposition qu’il est prêt à sacrifier lors des négociations). »
 
« On apprend donc aujourd’hui qu’Elio Di Rupo a choisi de tromper sa gauche plutôt que sa droite, déduit Raoul Hedebouw. Cela en faisant de la taxation des plus riches une mesure purement symbolique dont la seule fonction est de pouvoir faire payer l’austérité par les travailleurs actifs et les allocataires sociaux. C’est inacceptable et nous continuons notre campagne pour une véritable taxe des millionnaires (www.taxedesmillionnaires.be). Nous soutenons aussi l’appel des syndicats à une grande manifestation le 2 décembre pour que le monde du travail ne paie pas la crise provoquée par les spéculateurs, les grands banquiers et les multimillionnaires. »
 
 
Service de presse du PTB
 
Raoul Hedebouw,
porte-parole du PTB
0477/986510

 

 

22:52 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.