16/06/2013

Paul Magnette, bourgmestre (Ps), et son échevin Véronique Salvi (Psc-Cdh), font la chasse aux mendiants...

Paul Magnette, bourgmestre (Ps), et son échevin Véronique Salvi (Psc-Cdh),  font la chasse aux mendiants

La Ville de Charleroi vient d’adopter un nouveau règlement : dès le 15 septembre 2013, les mendiants devront se répartir dans les différentes communes de l’agglomération, avec des horaires limités. Ceux-ci sont surtout présents dans le centre, et ce spectacle (juste le spectacle) de cette pauvreté déplaît à la majorité socialiste présidée par le bourgmestre Paul Magnette. Loin de s’attaquer aux causes de la misère, elle a décidé de la répartir géographiquement : à Charleroi, la mendicité sera autorisée de 8 à 18 heures le lundi, le mardi à Gilly et Marcinelle, le mercredi encore ailleurs, etc. Le dimanche, c’est carrément interdit. En cas d’infraction, la « recette » du « mancheur » sera saisie et, s’il récidive, il fera l’objet d’une arrestation administrative. La FGTB Charleroi Sud Hainaut s’est déclarée outrée de cette mesure, « à l’aube de la mise en application des mesures d’austérité portées au gouvernement fédéral par les mêmes partis, ce qui aura, entre autres pour résultat, de réduire des milliers de chômeurs à la rue ». Ce dimanche 1er juin, elle a participé, tout comme le PTB carolo, à une action

organisée devant l’hôtel de ville par l’association Occupy Charleroi.

Pour rappel Véronique Salvi (3e échevin- Centre “Démocrate” Humaniste”) a dans ses attributions notamment: la petite enfance, la personne handicapée, la santé, l’ intégration et l’ égalité des chances (mai oui !)

 

CHARLEROI: la gloire pour Magnette: à la tête de sa majorité Ps-Cdh-Mr, il organise désormais la chasse aux mendiants et aux sdf, de plus en plus nombreux.
 
Liège l’ inspire: nos grandes villes doivent devenir de plus en plus propres... Incapables d’ éliminer la misère qui grandit, les partis du pouvoir s’ attaquent à ceux de plus en plus nombreux qui en souffrent. Les restos du coeur regorgent en hiver, à Charleroi, 25-30% des travailleurs actifs sont au chômage. Qu’à cela ne tienne: les mendiants, les sdf, vont devoir tourner de commune en commune, à jours fixes. Histoire en fait de les dégouter et de les voir partir ailleurs. S’ils ne plient pas, Magnette, mayeur et président du Ps, va utiliser ses flics à la matraque, pour qui il recrute avec ses alliés des deux partis de droite: les libéraux et les “démocrates” “humanistes”... J’ ai connu l’ époque, où en dessous du nom des rues, une plaque était ajoutée: “La mendicité est interdite à COURCELLES”. C’ était “l’oeuvre” des majorités de droite, conservatrices et réactionnaires (libérales et catholiques) du 19e siècle. On n’ a donc pas avancé d’un pas. On recule, même si la misère, cela devrait se soigner, dans un pays qui se dit démocratique, civilisé et qui a des “valeurs”... Combien coûte l’intervention et l’occupation militaires belges en AFGHANISTAN aux côtés des Ricains et des autres pays otaniens ??? A quand un plan Marshall wallon contre la pauvreté ???

09:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.