Roger Romain de Courcelles | Créez votre badge

28/09/2016

La caravane des migrants 2016, étape à Liège

Sent: Wednesday, September 28, 2016 11:23 AM
Subject: La caravane des migrants 2016, étape à Liège
 
 
 
From: Maxime K.
Sent: Wednesday, September 28, 2016 11:19 AM
Subject: La caravane des migrants 2016, étape à Liège
 

La Caravane des migrants est une initiative des collectifs de sans papiers présents en Belgique et de la plateforme associative et syndicale qui les soutient. Sa démarche consiste à aller à la rencontre des différentes villes du pays, faire connaître les réalités des sans papiers et déconstruire les idées reçues à leur égard, et bâtir des ponts entre les luttes, là où l'on essaie de nous faire croire que "eux" et "nous" sommes concurrents.

Les personnes sans papiers - autrement dit sans titre de séjour - seraient plus de 150 000 en Belgique aujourd'hui. Cette situation ne résulte pas d'un choix délibéré de leur part, mais bien des politiques migratoires à l'œuvre, ultrarestrictives et productrices de poches de non droit, propices à l'expulsion et à l'exploitation.

Ces hommes, femmes et enfants sans droit de séjour ne sont ni des profiteurs ni des criminels. Ils n'ont droit à rien, ou presque, et exécutent dans des conditions déplorables les boulots dont les belges ne veulent pas.

Depuis maintenant plus de deux ans, plusieurs collectifs de sans papiers, bruxellois et liégeois, se retrouvent et s'organisent au sein d'une coordination, en vue de définir une stratégie de lutte commune et de faire entendre leur voix. Ensemble et avec leur plateforme de soutien, ils demandent que leurs droits et leur dignité soient enfin respectés, ainsi que d'être reconnus comme citoyens à part entière, eux qui exercent une citoyenneté de fait au quotidien.

La Caravane des migrants se rendra aussi à Verviers le 3 octobre, à Mons le 21 octobre, à La Louvière en décembre, à Gand début de l'année prochaine. Elle compte faire le tour de la Belgique d'ici la fin 2017.

Revendications

La régularisation des sans-papiers et l'inscription dans la loi de critères clairs et permanents

Un élargissement conséquent des voies d'accès au séjour légal en Belgique

La dépénalisation du séjour illégal

La fermeture des centres fermés

La lutte contre l'exploitation des sans-papiers et la mise en concurrence des travailleurs

Le respect des droits des enfants sans papiers, au même titre que ceux de tous les enfants

Partenaires du projet

La Voix des Sans Papiers Liège, la Coordination des sans papiers, le Comité des Femmes sans-papiers, Casa Nicaragua, Barricade, le collectif de soutien aux sans papiers de Liège, le CRACPE, Point d'appui, le Monde des Possibles, Promotion et Culture, le CIEP-MOC Liège-Huy-Waremme, la CSC Liège-Huy-Waremme, la FGTB Liège- Huy- Waremme, les jeunes FGTB de Liège, le Journal des Sans-Papiers, Sans-Papiers TV, le CEPAG, SOS-Migrants, la CSC, la FGTB, Amitiés sans Frontières, la Plateforme de concertation autour du combat des sans-papiers, le CIRÉ.

Une vidéo réalisée par Sans Papiers TV

11:26 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

11/09/2016

LE BONZE-BOSS est en BELGIQUE: Le Dalaï-lama, une affaire de tr ès gros sous, ...

 
LE BONZE-BOSS est en BELGIQUE: 
 
Conférences

Le Dalaï-lama, une affaire de très gros sous 

 
En deux jours, plus de 2.000 personnes se sont déplacées pour l’écouter méditer sur « le pouvoir et le traitement bienveillant ».
 
Pour cela, ils ont déboursé la coquette somme de 490 euros.
 
Selon l’organisateur « Mind and Life Europe », le Prix Nobel de la Paix (sic) est venu gratuitement.
 
Seuls son billet d’avion et son séjour à l’hôtel sont à leur (?)  charge.
 
Pourtant, une polémique enfle depuis plusieurs années : le Dalaï-lama logerait uniquement dans les suites les plus prestigieuses du monde.
 
« Mind and Life Europe » se défend, le prix des places s’explique par la location des salles et l’important dispositif de sécurité mis en place.
 
Le point d’orgue reste la conférence de ce dimanche au Palais 12. Les 9.000 places ont toutes été vendues à plus d’une centaine d’euros.
 
La sécurité sera drastique, des contrôles auront lieu autour de la salle de concert et aucun sac ne sera admis en son sein.
 
Il est conseillé aux visiteurs de venir avant 10h alors que la conférence débute à 13h.
 
 

11:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/08/2016

COURCELLES: 2,5 millions disparus des comptes de la Ville

 
Subject: COURCELLES: 2,5 millions disparus des comptes de la Ville
 
Courcelles: RoRo: je précise les majorités successives à COURCELLES depuis 1994 (1995 – 2000: PS; 2001-2006: PS-Cdh; 2007-2012: PS-Mr; 2013 à 2018: Mr-CDH-Ecolo;  2009 – ???)... Bref, TOUS dans le même bain, ...: les Courcellois vont devoir faire un peu plus ceinture... Comment peut-on en effet boucher un trou de sable avec de l’ air, et vice-versa,... ? Ce sera enfin le changement promis, aux électeurs, ... !
 

2,5 millions disparus des comptes de la Ville:  

Subsides jamais perçus, dépenses non justifiées : un audit a dévoilé une série d’anomalies 

Coup dur pour la commune de Courcelles. La directrice financière a analysé en profondeur les comptes communaux depuis 2001 et a constaté une série d’anomalies. Erreurs comptables, montants inscrits mais non perçus réellement, dépenses non justifiées… Conséquence, et de taille : la Ville a découvert que sa réserve financière n’était pas aussi importante qu’elle le pensait. Plus de 2,5 millions d’euros se volatilisent des bonis cumulés ! 
« L’année noire tant redoutée par le Collège, l’année noire que nous évoquions dans nos différentes présentations de budgets et de comptes ces trois dernières années est là… Depuis notre début de mandat, nous nous demandions pourquoi il y avait une différence importante entre le résultat du compte et notre trésorerie. Même si nous avions des doutes, nous avons maintenant une certitude, dévoile Hugues Neirynck, échevin des finances de Courcelles. Aussi loin que nous pouvons remonter, soit en 2001, l’ensemble de la comptabilité de notre commune comporte de nombreuses anomalies. »
Cette découverte pour le moins interpellante a été réalisée par la nouvelle directrice financière qui a effectué un état des lieux complet et approfondi de la situation financière. « Suite à un audit découvert dans les tiroirs et datant de… 2007, nous avons demandé à notre nouvelle directrice financière, en poste depuis plus ou moins un an, de décortiquer ce document et d’éplucher avec minutie les comptes communaux depuis 2001 , explique Caroline Taquin, la bourgmestre. Résultat : plus de 2,5 millions d’euros qu’on devait avoir et qui étaient inscrits sont non perçus réellement. Une énorme perte ! »
Argent virtuel
Le rapport accablant rendu par la directrice financière épingle quatre types d’anomalies. « Il y a tout d’abord des erreurs comptables. Deuxièmement, on constate des droits toujours ouverts mais prescrits qu’il faut mettre en irrécouvrables , détaille l’échevin des finances. Concrètement, ce sont des sommes qui sont inscrites dans la comptabilité car nous devions en bénéficier. Pourtant, la commune n’en a jamais vu la couleur. Ce sont, par exemple, des subsides qui nous ont été accordés et qui n’ont jamais été versés sur notre compte. Il y a une trace écrite comme si cela avait bien été fait… » (?????)
Le rapport fait également état d’imputations en dépenses non payées depuis plusieurs années et de comptes d’attente qui comprennent des dépenses non justifiées. « Pour ces derniers, nous devons prévoir les crédits pour un montant de 312.658 euros. »
Plus que 1,7 million
Bref, les conséquences de ces irrégularités sont dramatiques pour les finances de la commune et donc pour les citoyens. « Nous allons devoir faire face à un total de pertes nettes de plus de 2,5 millions. Cela va faire fondre nos réserves , déplore, en colère, Caroline Taquin. En trois ans de majorité, nous avions engrangé près de 4,2 millions d’euros de bonis cumulés. Après tout ça, ils dégringolent à 1,7 million. Heureusement, que notre gestion des deniers publics était mesurée et prudente. Imaginez si on avait injecté toutes nos prétendues réserves dans un projet. Une catastrophe ! »
Le constat est là. L’heure est maintenant à la recherche d’explications. « Comment une situation pareille a-t-elle bien pu être possible ? Les premières analyses font penser que non, ici, il n’est pas question de détournement. Mais bon, nous n’en sommes pas encore certains à 100 % , pointent les politiques. Pour nous, cette situation semble avant tout être le fruit d’erreurs d’encodage, d’un manque flagrant de rigueur. L’ancienne majorité a fait miroiter une situation comptable saine alors qu’elle n’était que mensonges et facéties. »
Ils concluent : « Notre mission va maintenant être de maîtriser les dépenses. Par contre, nous ne procéderons ni à des suppressions d’emplois ni à des augmentations ou créations de taxes. Hors de question de toucher aux recettes (????). Nous n’allons pas pénaliser la population pour la mauvaise gestion du passé dont nous (???), comme elle, ne sommes pas responsables. » ,...

12:48 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |